Si votre séjour en Coeur d’Ostrevent se doit d’être hélas trop bref, n’hésitez plus, c’est ici que vous devrez le passer ! Le Centre Historique Minier de Lewarde est « the place to be » pour comprendre et ressentir au plus profond de soi l’incroyable vie des mineurs du Nord. Le lieu est superbe, les rencontres pleines d’émotions et les expos toujours surprenantes !

Plus qu’un musée, la mémoire de la vie des mineurs

Il y a des lieux sans doute plus incontournables que d’autres. Pas seulement parce qu’ils attirent des visiteurs par dizaines de milliers tout au long de l’année mais beaucoup plus par l’histoire qu’ils racontent et l’émotion qui s’en dégage. Le Centre Historique Minier de Lewarde est de ces lieux, rares et magnétiques, historiques et vivants.

Il est vrai qu’avec ses plus de 150 000 visiteurs par an, le Centre Historique Minier est aujourd’hui le lieu de référence de l’histoire minière des Hauts-de-France, de France même. Mais le nombre de visiteurs ne viendra jamais gâcher l’intimité et le souvenir de votre déambulation. Sûrement parce que, ici, c’est bien plus qu’un musée ! C’est un espace vivant, un lieu de rencontre et de partage, animé par la mémoire et les souvenirs des anciens mineurs encore quotidiennement présents.

Déjà, lors de sa création dans les années 1970 par les salariés de la mine, ce lieu ne se voulait point seulement musée. Sans doute par égard aux autres mines encore en activité… Ne jamais être dans le passé mais dans le vivant, toujours.

Des collections uniques en France

La fosse Delloye de Lewarde a fonctionné de 1931 à 1971 avant que la production de charbon ne s’y arrête définitivement. Alors, sous la houlette d’Alexis Destruys, Secrétaire Général des Houillères ont été rassemblés ici des objets, des archives, des machines et tous ces « instants de vie » qui ont marqué des générations d’hommes et parfois de femmes qui ont animé la mine. Plus de 15 000 objets, 2,5 kilomètres d’archives, 500 000 photos, des films au kilomètre, provenant de différents compagnies minières se sont retrouvés dans ce lieu magnifique et que les Houillères avaient décidé de conserver pour le Centre Historique Minier. Dix années de constitution d’une collection unique avant l’ouverture en 1984.

Quant au choix du lieu, il n’a pas été fait par hasard. Ce site de 8 Ha seulement avec une jolie cohérence architecturale et surtout considéré comme une « mine à la campagne » semblait être l’endroit idéal pour y collectionner ces souvenirs emblématiques. Sans doute également comme un clin d’œil au pays du Cœur d’Ostrevent qui allie si bien aujourd’hui mine et nature, vélo et randonnée.

Une rénovation magistrale

Des bâtiments anciens, il reste tout ! Avec des salles qui n’ont pas changé, comme cette impressionnante « salle des pendus » au plafond de laquelle les hommes qui s’apprêtaient à descendre dans le fond accrochaient leurs habits de surface. Seuls la verrière et le hall d’accueil ont été ajoutés, pour que le verre et la lumière puissent venir sublimer et faire parler les briques rouges d’antan. Une « galerie » a été aménagée pour faire vivre à chaque visiteur l’expérience ultime et rare de la descente au fond de la mine… Chut ! Vous verrez, c’est toujours le moment le plus intense de la visite.

L’esprit de la mine hante encore ces murs

Alors, vous aurez peut-être la chance de croiser d’anciens mineurs de la fosse qui se racontent, vous répondent, vous éclairent et vous initient. Des passeurs de mémoire, fiers, toujours, de ce métier de la mine, le plus dur, sans doute.
Vous verrez que ce qui a le moins changé est sûrement cet « esprit de la mine » qui reste présent au plus profond du lieu. Ce mélange indicible du monde du travail et d’histoire sociale, cet esprit vivant des valeurs minières, « lutter et vivre ensemble », où le collectif prend toujours le pas sur l’individualisme.

La visite des lieux, les expositions temporaires qui éclairent tous les ans des aspects différents de cette histoire qui nous parlent toujours aujourd’hui : la place des femmes, la santé, l’immigration, les combats sociaux et tant d’autres choses à découvrir, avec étonnement et curiosité.

Et quand, après ces quelques heures d’immersion, on repart dans cette nature belle de Cœur d’Ostrevent, on comprend vraiment que le Centre est bien plus qu’un musée. C’est une mémoire vibrante et chaude de nos histoires industrielles, artistiques, sociales, collectives, partagées. Un lieu de vie avant tout !

INFORMATION ET RÉSERVATION
Adresse : Fosse Delloye, rue d’Erchin – CS 30039, 59287 Lewarde
Tél : (33) 03 27 95 82 82
Mail : contact@chm-lewarde.com
Site internet