Une tourbière naturelle et protégée, riche d’une faune et d’une flore atypiques et préservées, Vred est comme un sanctuaire vivant d’une nature fragile. Le Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut gère depuis des années cette biodiversité fragile, pour le bonheur des grenouilles et des amoureux d’insolite.

41 hectares de zone protégée

À l’est, il y avait la Scarpe. Son méandre lent s’est décalé au fil du temps, avec les sédimentations successives ! Le temps n’est plus au méandre mais à une zone de tourbière alcaline, zone d’entre-deux, entre terre et rivière, entre eau et terre.

Il y a longtemps, cette zone fut tourbière, exploitée et aménagée. La digue, peu haute, ma foi, datant sans doute du XVe siècle, fut faite pour traverser les zones profondes et dangereuses. Jamais ici d’extraction industrielle mais des zones de récoltes familiales, de tourbe, pour un usage domestique… Et puis, comme partout ici, le charbon changea tout ! Plus besoin de tourbe.

Aujourd’hui, c’est une réserve de 41 hectares. Propriété communale et gérée par le Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut qui préserve cet état de tourbière et protège la faune et la flore qui aiment profiter de cet état de nature.

Vred est un espace à part. D’abord parce qu’il est réellement préservé donc inaccessible à la balade libre. Non par sectarisme naturaliste mais avec l’ambition de préserver ce site et les espèces qui y ont élu domicile. Pour y accéder, un pont-levis de 2, 5 mètres que l’on actionne avec une perche cadencée pour éviter chien errants, randonneurs peu respectueux, chasseurs indélicats ou autres braconniers de plumes, poils ou écailles.

Une biodiversité rare et très étudiée

Vred, c’est surtout une tourbière gérée par le Parc, et un espace particulier dans les 370 hectares qu’il protège autour de la Scarpe. Cette tourbière alcaline est unique, par son état de nature préservée, par sa biodiversité rare et tellement passionnément étudiée.

Alors, me direz-vous, si le site est fermé à la visite, pourquoi le présenter ici ? Mais parce que fermé ne veut pas dire jamais accessible. Des visites, en hautes bottes ou cuissardes, sont organisées pour les plus courageux d’entre vous.

Pour faire glisser le pont-roulant, marcher sur la « digue » et tout doucement explorer l’inconnu …à la découverte des espèces rares, faune et flore, qui ont fait de cette nature leur maison. 170 espèces de champignons, 300 espèces végétales dont 18 protégées, plus de 125 espèces d’oiseaux, des mammifères, des poissons, des papillons, des araignées, des libellules, des amphibiens, comme un inventaire à la Prévert, en liberté, en sécurité, en préservation surveillée…

Et cette tourbière rare et atypique vient d’être reconnu au label Ramsar. Ce label est une reconnaissance internationale du patrimoine naturel, spécifiquement des zones humides et des actions déjà mises en œuvre par les acteurs du territoire pour en garantir la préservation. Une reconnaissance internationale des efforts faits pour ces terres humides et leurs bio diversités rares !

Programmez votre visite !

Les plus courageux d’entre vous ont pu profiter des petits déjeuners « nature », avec visite au soleil levant et panier empli de gourmandises pour écouter et voir, entendre et s’émerveiller. Renseignez vous ! Si ces petit-déj n’existent plus, ils ont forcément été remplacés par une autre visite insolite !

Les encore plus fous iront aux explorations nocturnes, lampe frontale et pull épais, pour accompagner les guides à la recherche des grenouilles des champs, espèce d’amphibiens rares en France et dont la tourbière de Vred est le sanctuaire national. Pour en recueillir des spécimens farouches en pleine nuit, les étudier, les relâcher, enfin.

Et tous ceux qui voudront ressentir la beauté sauvage de ce lieu iront marcher sur le sentier de la Grande Tourbière qui en fait doucement le tour. Pour observer, voir, comprendre, aimer, sans déranger cette biodiversité rare et fragile.

Parce que cette tourbière reste un espace de nature, dont l’homme est l’invité discret, et maintenir cet équilibre fragile entre eaux et arbres, roseaux et fossés, nature et équilibre. Depuis des siècles et pour longtemps, encore.